Qu'est ce que la motricité libre ?

La motrice libre consiste à laisser l’enfant libre de ses mouvements afin de lui permettre d’explorer son corps et de se développer en toute confiance. Un concept qui date des années 60 mais qui fait partie intégrante aujourd’hui des projets pédagogiques de très nombreuses crèches.

Un peu d’histoire :

Le concept de motricité libre a été développé par Emmi Pikler, pédiatre hongroise dans les années 60. Forte de sa formation en clinique et de sa propre expérience de mère, Emmi va voir grandir la conviction que le nourrisson n’a pas besoin de l’intervention d’un adulte dans son développement moteur. Conviction qui grandira en observant les familles qu’elle suit en tant que pédiatre de famille et à qui elle prodigue ses conseils.
Par la suite, nommée responsable d’une pouponnière, elle va mettre en place un gigantesque travail méthodologique sur plus de 700 enfants laissés libres de leurs mouvements.
Ses résultats tendent à montrer que lorsqu’on laisse l’enfant se mouvoir librement et à son propre rythme, celui-ci acquiert son développement moteur tout à fait naturellement et dans un ordre bien précis.
On peut retrouver le compte-rendu de ses travaux dans son livre « Se mouvoir en liberté dès le premier âge ».

Aujourd’hui ses travaux sont reconnus et acceptés par un grand nombre de professionnels de santé et de la petite enfance, la motricité libre est de plus en plus pratiquée dans les lieux d’accueil des tout-petits, crèches et halte-garderies.

 

 

Alors qu'est ce que la motricité libre ?

 

C'est un terme en apparence un peu compliqué mais qui définit une façon simple, naturelle et respectueuse pour accompagner son enfant au quotidien.

C’est le fait de laisser son enfant évoluer à son rythme, de découvrir son corps par lui-même.
Naturellement l’enfant est capable d’apprendre à marcher seul, à se retourner seul, s’asseoir seul. En laissant à l’enfant la possibilité de découvrir son corps à son rythme, il va pouvoir développer toutes ses capacités et compétences et ainsi découvrir tout ce que son corps lui permet de faire : se retourner, s’asseoir, se déplacer, grimper,marcher...

En pratique, c'est :

  • Laisser l’enfant évoluer à son rythme: on ne lui met pas de pression par des incitations trop précoces, on ne brûle pas les étapes.

  • Respecter son développement, sa physiologie : on ne le met pas dans une position pour laquelle son corps n’est pas encore prêt, ce qui exercerait sur lui de mauvaises tensions.

  • Le laisser découvrir son corps, ses sensations. 

  • Le laisser découvrir et s’approprier l’espace.

  • Lui permettre de mettre en place une motricité harmonieuse : trouver les bons appuis, le bon équilibre, être à l’aise dans le passage d’une position à une autre avec des mouvements fluides, une bonne coordination. La qualité de cet équilibre et de ces appuis lui servira toute sa vie !

  • Lui donner confiance : quelle fierté d’y être arrivé tout seul !

  • Lui permettre de développer son autonomie.

  • Lui permettre d’apprendre à gérer ses premières frustrations, de trouver par lui-même des solutions à des problèmes :  « Comment attraper cet objet ? Comment atteindre le canapé ? ».

 

Comment procéder ?

 

  • En prévoyant un espace au sol adapté et sécurisé. Au départ, un tapis souple et quelques jeux font très bien l’affaire. Plus tard, on veillera à ajouter dans son espace de jeu des supports variés tels que des caisses, petits fauteuils, cartons et autres, qui pourront lui servir d’appuis pour ses redressements.

  • En le laissant évoluer librement au sol : on l’accompagne par notre présence rassurante (de près ou de loin), nos encouragements, mais on ne fait pas à sa place… On a recourt le moins possible au transat et au parc, qui entravent sa liberté de mouvement et sa découverte de l’espace. On bannit les trotteurs et autres gadgets qui mettent l’enfant debout avant qu’il n’y soit prêt.

  • En ne le mettant pas dans une position qu’il n’a pas acquise seul, dont il ne peut se défaire seul.

  • En lui mettant des vêtements confortables, qui n’entravent pas ses mouvements. Le laisser le plus possible pieds-nus ou à défaut en chaussettes ou en chaussons très souples lorsqu’il évolue au sol. Pour l’extérieur, prévoir des chaussures souples, et surtout pas de chaussures montantes.

Voici une vidéo très intéressante qui résume parfaitement bien le principe de la motricité libre :

Extrait du film : "Motricité libre : bien dans son corps bien dans sa tête".

Sources : 

Catherine de Woot-Pierre Baldewyns, Un bébé, comment ça marche ?  

Site consacré à la motricité libre de Michèle Forestier, kinésithérapeute : http://michele-forestier.fr  

Association Pikler : http://pikler.fr/Annexes/Emmi_Pikler_Loczy/Emmi_Pikler/La_motricite_libre

Blog d’une psychomotricienne : http://journalpsychomotricienne.fr/cote-bebe/motricite-manipulations-coordinations/liberte-de-mouvements/373-motricite-libre-on-en-parle.html

Site "Parents naturellement" : http://parents-naturellement.com/la-motricite-libre-pourquoi-et-comment/

23 Bis Avenue Gambetta
38300 BOURGOIN-JALLIEU